En 2020 : quelle importance doit-on accorder à la qualité de l’air chez soi ?

Pourquoi l’air de notre maison est important ?

Lorsque nous pensons aux polluants, nous pensons souvent à ceux que l’on trouve à l’extérieur, que ce soit dans l’air, dans le sol ou les cours d’eau.

Mais la qualité de l’air à l’intérieur est tout aussi vitale pour notre santé.

Les polluants qui s’y trouvent devraient nous préoccuper tout autant, sinon plus.

L’importance de la circulation de l’air

Respirer un air de qualité est essentiel pour la santé. La plupart des occidentaux passent beaucoup de temps à l’intérieur, que ce soit à la maison, au bureau ou dans d’autres types de bâtiments.

Dans tous ces espaces clos, les gaz, les produits chimiques et autres polluants provoquent des maux de tête, des irritations oculaires, des allergies et de la fatigue.

Les polluants les plus nocifs peuvent provoquer certains types de cancers et d’autres complications de santé à long terme.

Faire circuler l’air permet de prévenir de nombreux risques pour la santé, comme l’asthme qui, selon l’Organisation Mondiale de la Santé, touche 235 millions de personnes dans le monde et cause plus de 380 000 décès chaque année.

Parmi les polluants les plus courants que l’on retrouve dans l’air de nos intérieurs intérieur, on peut citer le tabagisme passif, le radon ou les gazs qui sont le résultat de combustion.

La fumée secondaire ou tabagisme passif

C’est un polluant de l’air des plus commun qui, en plus de l’ensemble des conséquences que l’on connait tous, peut aggraver les symptômes des asthmatiques, augmenter les risques d’infections de l’oreille chez les enfants et augmenter les risques de syndrome de mort subite du nourrisson.

Le radon

Ce dangereux polluant gazeux est identifié comme la deuxième cause de cancer du poumon.

C’est un gaz radioactif, incolore, inodore et d’origine le plus souvent naturelle.

C’est l’une des substances les plus denses capables de persister sous forme de gaz dans les conditions normales de température et de pression.
Le radon pénètre généralement dans les maisons par des fissures et autres ouvertures mal scellées.

Polluants de la combustion

Ces gaz, qui comprennent le monoxyde de carbone et le dioxyde d’azote, proviennent de matériaux en combustion ou d’appareils à combustible mal ventilés tels que les radiateurs, les poêles à bois, les cuisinières à gaz, les chauffe-eaux, les séchoirs et les foyers.

Le monoxyde de carbone est un gaz incolore et inodore qui n’est pas facilement détectable par les sens humains et qui interfère avec la distribution d’oxygène dans tout le corps.

Le monoxyde de carbone provoque des maux de tête, des étourdissements, des faiblesses, des nausées et éventuellement la mort.

Le dioxyde d’azote est également un gaz incolore et inodore. Il provoque une irritation des yeux, du nez et de la gorge, un essoufflement et un risque accru d’infections respiratoires.

Ce qu’il est possible de faire

La qualité de l’air intérieur est une préoccupation majeure qui exige une action immédiate de la part des gouvernements et des propriétaires.

Pour votre maison, vous pouvez utiliser un système de ventilation efficace pour réduire le nombre de polluants, de toxines et des allergènes et améliorer considérablement la qualité de l’air intérieur.

Une autre solution moins chère et d’utiliser un humidificateur d’air. Si leur fonction première est d’augmenter le taux d’hygrométrie dans nos intérieurs, l’humidité peut permettre de lutter contre ces polluants et avoir de vrais impacts sur votre santé.

Leave a Reply