Peut-on prendre l’avion enceinte ?

Peut-on prendre l'avion enceinte ?

Prendre l’avion est souvent une nécessité dans notre monde globalisé. Cependant, lorsqu’une femme est enceinte, de nombreuses questions se posent quant à la sécurité et la praticabilité de voler. Cet article explore les différentes facettes du voyage en avion pendant la grossesse.

Les risques potentiels associés au vol

Voyager en avion pendant la grossesse est généralement considéré comme sûr pour la majorité des femmes enceintes. Cependant, il y a certains risques potentiels à prendre en compte lors de la planification d’un voyage.

Les turbulences ou les mouvements brusques peuvent causer des inconforts. De plus, la pression réduite dans la cabine peut potentiellement affecter l’oxygénation du fœtus, bien que cet effet soit minime pour la plupart des vols commerciaux.

Recommandations des compagnies aériennes

La plupart des compagnies aériennes ont des recommandations ou des règlements spécifiques concernant les voyages pendant la grossesse. Ces directives sont là pour assurer la sécurité de la mère et du bébé.

Lire aussi :   Comment savoir si on est enceinte : nos conseils pour en être sûre

En règle générale, il est souvent conseillé d’éviter de voler pendant le premier trimestre en raison des risques de fausse couche et pendant le dernier trimestre à cause des risques d’accouchement prématuré. Certaines compagnies aériennes exigent un certificat médical après 28 semaines de grossesse.

Les précautions à prendre avant de voler

Avant de prendre l’avion, il est crucial pour une femme enceinte de prendre certaines précautions. Il est recommandé de consulter son médecin ou sa sage-femme pour s’assurer que tout va bien et qu’il n’y a pas de contre-indications au voyage.

  • Hydratation: Boire beaucoup d’eau pour éviter la déshydratation en vol.
  • Mouvement: Se lever et se déplacer régulièrement pour stimuler la circulation sanguine et réduire le risque de thrombose veineuse profonde.
  • Position assise: Opter pour un siège côté couloir pour faciliter les déplacements fréquents.
  • Vêtements: Porter des vêtements amples et confortables et envisager des bas de contention pour réduire le gonflement des jambes.
Lire aussi :   Comment faire un test de paternité ?

Les avantages de voyager pendant le second trimestre

Le second trimestre est souvent considéré comme le « trimestre d’or » pour voyager pendant la grossesse. Durant cette période, la plupart des femmes ont dépassé les nausées du premier trimestre et ne sont pas encore confrontées à l’inconfort du troisième trimestre. De plus, le risque de complications majeures est généralement plus faible.

C’est donc le moment idéal pour profiter d’une « babymoon » ou de vacances relaxantes avant l’arrivée du bébé. Cependant, il est toujours essentiel de consulter un professionnel de santé avant de partir.

L’importance de l’assurance voyage

Lorsque l’on voyage enceinte, il est primordial de souscrire à une assurance voyage adaptée. Cette assurance doit couvrir spécifiquement les complications liées à la grossesse, car toutes ne le font pas. Une bonne assurance peut aider à couvrir les frais médicaux inattendus à l’étranger, ce qui peut être rassurant pour de nombreuses futures mamans.

Lire aussi :   Pourquoi certaines personnes détestent la coriandre ?

Il est également recommandé de vérifier les politiques de santé du pays de destination, en particulier si l’accouchement sur place est une possibilité, même si elle est faible.

Les longs courriers et la grossesse

Les vols long-courriers peuvent être particulièrement éprouvants pour une femme enceinte. L’espace restreint, la pression cabine et le décalage horaire peuvent tous affecter le confort pendant le vol. Il est donc crucial de se préparer en conséquence pour ces vols.

Planifier des escales, choisir des sièges avec plus d’espace pour les jambes et s’assurer d’avoir suffisamment de collations et d’eau à portée de main sont autant de mesures qui peuvent rendre le voyage plus agréable.