Une faible glycémie vous donnera l’air plus jeune

face 984031 1280

L’âge perçu, ou estimé, est souvent utilisé par les médecins pour juger de l’état de santé d’un patient ; l’âge perçu a récemment été établit comme un marqueur clinique solide pour l’estimation du vieillissement.

En effet, les personnes « faisant vieilles » pour leur âge ont un risque de mortalité plus élevé. Plusieurs facteurs intrinsèques et extrinsèques sont associés à l’âge perçu comme, par exemple, l’exposition au soleil, le tabagisme, un indice de masse corporelle faible…

Tous ces facteurs peuvent être liés à un âge perçu plus élevé que l’âge réel tandis qu’un individu ayant un indice de masse corporelle plus élevé et étant issu d’une classe sociale plus aisée paraitra, de manière générale, plus jeune.

Les chercheurs prennent très au sérieux l’influence de la glycémie sur le vieillissement, en effet les diabétiques sont souvent touchés par les maladies liées à l’âge plus tôt dans leur vie et avec une incidence accrue comparée au reste de la population.

Une étude a été réalisée à ce sujet

La dernière illustration de cette théorie nous vient d’un article publié par le Centre Médical Universitaire de Leiden aux Pays-Bas, article qui tire les mêmes conclusions que celles énoncées ci-dessus : plus votre glycémie est élevée, plus vous faites vieux.

Dans cette étude les chercheurs ont recruté 600 personnes (hommes et femmes confondues) âgées de 50 à 70 ans qu’ils ont pris en photo (une de face, et une à 45°) et ont demandé à 60 autres volontaires d’estimer l’âge de ces 600 sujets.

Interprétations et conclusion

L’étude montre très clairement que les diabétiques font plus vieux que les non-diabétiques. Par ailleurs, chez les non-diabétiques, une glycémie élevée augmente l’âge perçu.

Le vieillissement de la peau est un vecteur majeur de vieillissement du visage, et certains mécanismes connus mettent en relation un vieillissement prématuré de la peau avec une glycémie élevée.

L’un d’entre eux est l’élévation du taux de pentosidine, qui est un produit terminal de glycation et marqueur du vieillissement des tissus, due à la fixation des sucres sur les acides aminés. Lorsque la pentosidine apparait dans la peau elle ralentit les processus de réparation en entravant l’action du collagène et de l’élastine.

Ce processus visible sur la peau a aussi lieu dans les vaisseaux sanguins, les reins et les cartilages. Le vieillissement de la peau est donc un indicateur du vieillissement biologique d’autres organes et tissus.

Pensez donc à vous regarder dans un miroir et à prendre soin de vous. Si vous faites moins jeune que votre âge, il y a fort à parier que votre hygiène de vie soit au moins en partie en cause.