Mes Débuts

Obésité et Covid 19 : un facteur de risque supplémentaire

obesite et covid 19 un facteur de risque supplémentaire

Aujourd’hui, nous vous aidons à y voir plus clair sur le problème de l’obésité. Nous mettrons également en évidence les risques accrus du Covid en raison des problèmes de surpoids. Si le sujet vous intéresse, poursuivez donc la lecture de notre article !

Covid et obésité : quel impact ?

Le surpoids et l’obésité sont des maladies qui ont augmenté ces dernières années, mettant en danger la santé de ceux qui en souffrent. Ces deux dernières années, avec l’arrivée de la Covid-19, il a été détecté que les personnes qui souffrent de ces conditions peuvent être plus gravement touchées par le virus, il est donc très important d’apprendre à identifier si nous sommes en surpoids ou obèses.

Nous avons appris que les personnes obèses qui ont contracté le virus Covid-19 ont beaucoup plus de risques d’être hospitalisées, plus de risques d’être dans une unité de soins intensifs et donc plus de risques de mourir. Cela est dû aux maladies et à l’affaiblissement du système immunitaire qui résultent du surpoids et de l’obésité dans la population.

En termes d’esthétique, perdre du poids de manière contrôlée grâce à un régime et à des exercices nous donnera une sensation de bien-être, de légèreté et surtout, cela élimine la pression exercée sur nos genoux. Il améliore également nos défenses et évite de graves complications si nous sommes porteurs du virus Covid-19.

Comment détecter le surpoids ou l’obésité ?

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la surcharge pondérale ou l’obésité est définie comme une accumulation anormale ou excessive de graisse qui peut nuire à la santé. Par conséquent, pour mesurer si une personne est en surpoids ou obèse, il faut diviser le poids par la taille au carré pour obtenir l’indice de masse corporelle (IMC).

S’il dépasse 25, c’est un indicateur de surpoids, et s’il dépasse 30, c’est qu’il est question d’obésité. Prenons un exemple. Si une personne pèse 80 kilos et mesure 1 mètre 70,, nous devons diviser 80 par 1,70². C’est-à-dire que nous multiplions d’abord 1,70 x 1,70, ce qui est égal à 2,89, ce résultat est divisé par 80, obtenant le résultat de 27,68, ce qui indique que cette personne est en surpoids. Dans les mesures de l’IMC, il existe plusieurs types d’obésité qui vont du grade 1, entre 30 et 34,9 ; au grade 2, qui est déterminé entre 35 et 39,99 ; et au dernier grade avec un indice de 40, qui est déjà considéré comme une obésité morbide.

En cas de détection d’un cas de surpoids et d’obésité, la meilleure chose à faire est de consulter un médecin pour obtenir des conseils sur le meilleur traitement pour perdre du poids de manière saine, ainsi que pour adopter de nouvelles habitudes alimentaires et d’exercice.

Que faire pour perdre du poids ?

La première chose à faire pour perdre du poids est de changer son alimentation. Misez sur les légumes ! Ils procurent la satiété avec une faible teneur en calories. Ils sont également une source importante de fibres, de vitamines et de minéraux. Les glucides en présence de légumes réduisent leur indice glycémique.

Consommez des glucides à faible indice glycémique. Ces glucides ont une réponse insulinique plus modérée et sont moins susceptibles de s’accumuler sous forme de dépôts de graisse. Les aliments à faible indice glycémique comprennent des fruits tels que l’ananas, les fraises, la pastèque et les oranges. Les pâtes cuites al dente et les céréales complètes ont un faible indice glycémique.

De l’autre côté, il y a les sucres simples que l’on trouve dans les sucreries, le sucre de table et les boissons gazeuses. Et les chips de pommes de terre ont des indices glycémiques parmi les plus élevés. Répartissez les nutriments de manière optimale tout au long de la journée. Il est faux de penser que les glucides font grossir le soir et maigrir le matin, mais plutôt que nous devons adapter ce macronutriment à nos besoins énergétiques de la journée.

Par exemple, une personne qui s’entraîne tard dans la journée a besoin de glucides le soir. Les graisses doivent être consommées tout au long de la journée, avec modération dans les moments précédant l’entraînement. Et les protéines doivent faire partie de chaque repas, à petites doses, pour assurer un apport régulier en acides aminés.

Enfin, misez sur le sport. Effectuez un entraînement mixte d’exercices de port de poids et d’exercices cardiovasculaires. Le premier vous aidera à garder nos muscles toniques et « durs », en plus de brûler une grande partie des calories. Le cardio prolongé à faible intensité ou l’entraînement par intervalles à haute intensité sont deux bons choix.

Nous espérons que notre article du jour aura pu vous être utile. Profitez des ressources en ligne pour apprendre à mieux manger et veillez à vous faire aider par un professionnel de santé !

Exit mobile version