Comment faire un test de paternité ?

5e5f7e196e245

Avez-vous eu une grossesse dans le cadre d’une relation libre sans engagement de part et d’autre ? Ou avez-vous des difficultés à faire valoir les droits de votre enfant ? La justice est parfois l’unique façon légale d’amener le père à assumer ses responsabilités.

De la même façon, afin de se débarrasser de tout doute, un homme se trouve en règle d’exiger un test de paternité. Un test de paternité n’est rien d’autre qu’un examen médical permettant de confirmer les liens de filiation biologique entre un présumé père et un enfant. Découvrez dans cet article, comment faire un tel test.

Dans quel cadre faut-il se soumettre à un test de paternité ?

Il est important de savoir qu’un test de paternité n’est pas une simple procédure. Pour être officiel, il ne peut être réalisé que dans le cadre d’une procédure judiciaire. Il doit être demandé par le juge du tribunal de grande instance saisi au départ par le biais d’un avocat. Alors il est donc illégal de réaliser un test de paternité en dehors de ce cadre.

Ce test peut être ordonné afin d’établir ou de nier un lien de filiation. On peut aussi s’en servir afin de bénéficier ou de supprimer une pension (subside). Une saisine du juge pour test de paternité peut être introduite par l’enfant ou sa mère au cas où celui-ci n’aurait pas encore atteint sa majorité. Dans ce cas, la mère doit fournir une preuve faisant état de l’existence de relations intimes avec le présumé père entre 180 et 300 jours avant la naissance de l’enfant en question.

Le consentement de chaque partie est-il nécessaire ?

Avant toutes requêtes et un quelconque début de test de paternité, il est primordial de recueillir le consentement du présumé père. Aucun test de paternité ne doit être réalisé sans que ce dernier ne soit informé puisqu’il doit participer au prélèvement en laboratoire.

De la même façon, le présumé père est en mesure de refuser de se soumettre à ce test, mais il doit justifier son refus sinon celui-ci sera considéré comme un aveu de paternité.

Comment faire le test de paternité ?

Il existe deux méthodes pour réaliser un test de paternité :

  • l’examen comparé des sangs de l’enfant et du présumé père ;
  • l’identification par les empreintes génétiques (test ADN).

Les prélèvements salivaires et les différentes analyses doivent être conduits par des techniciens spécialement agréés et ce, avec le consentement préalable du présumé père.

Pour y arriver, les techniciens introduisent une petite brosse pour frotter l’intérieur de la joue et recueillir le maximum de cellules génératrices de l’ADN. Une fois les analyses effectuées, lorsque l’ADN ou le sang entre le présumé père et l’enfant est identique ou correspond parfaitement, on confirme une paternité à hauteur de 99,99 %. Dans de pareille situation, le père ne peut plus nier ce lien de filiation avec l’enfant.

Même si le test ne reste légalement reconnu en France que dans le cadre d’une procédure officielle, chacun est libre de le réaliser à titre privé. Ainsi de nombreux laboratoires en ligne vous offrent la possibilité de commander le kit de paternité afin de réaliser votre test de paternité depuis chez vous, comme par exemple sur Pro Paternité. Ledit kit envoyé est accompagné d’un formulaire vous orientant dans les démarches à suivre. Après le prélèvement de la salive de l’enfant et du présumé père, vous envoyez un échantillon au laboratoire en question pour des analyses et les résultats vous sont communiqués par la suite.