Les bas de contentions, à quoi ça sert ?

3725 scaled

Les bas de compression ne sont pas comme les chaussettes normales.

Ils sont généralement prescrits selon certaines spécifications et nécessitent un professionnel pour les mesurer et les tester.

Il existe plusieurs suggestions et astuces concernant l’utilisation et les soins appropriés des bas de contention afin qu’ils fournissent le bénéfice thérapeutique souhaité, avec un risque minimum d’effets secondaires.

 

Comment fonctionnent les bas de compression

Les bas de contentions pressent doucement les jambes de manière à favoriser la circulation sanguine des jambes vers le cœur.

Les bas de contentions qui atteignent la cuisse ou la taille aident à réduire l’accumulation de sang dans les jambes et à prévenir les étourdissements ou les chutes en position debout.

Pendant ce temps, les bas de contentions à hauteur du genou aident à limiter l’enflure due à l’accumulation de liquide dans le bas des jambes et aident également à prévenir les ulcères veineux ou le développement de caillots sanguins dans les jambes, en particulier lorsqu’ils sont portés après une chirurgie ou avoir été inactif pendant un certain temps.

De plus, les bas de contention aident à réduire la douleur causée par les varices.

 

Autrement, les bas de contentions exercent une pression sur les jambes, favorisant ainsi le retour du sang des pieds vers le cœur.

Ils fonctionnent comme une sorte de pompe qui agit contre la force de gravité et facilite le retour du sang. L’un des problèmes les plus courants qui peuvent être évités avec l’utilisation de bas de contentions sont les varices et l’inflammation des pieds en fin de journée, qui surviennent en raison de l’effort généré pour pomper le sang vers le cœur.

 

Quand sont-ils prescrits ?

 

Les bas de contentions à faible compression sont vendus sans ordonnance aucune.

En revanche, les bas bien ajustés doivent être prescrits par un spécialiste de la santé et, selon la condition à traiter, certaines spécifications telles que la résistance à la compression et la longueur du bas.

En outre, plusieurs préférences personnelles doivent être prises en compte, telles que le modèle et la couleur des orteils ouverts ou fermés, ainsi que les différentes marques au choix. Ainsi, les bas de contentions peuvent être prescrits dans les cas suivants :

  • Antécédents familiaux de varices ;
  • Insuffisance veineuse ;
  • Antécédents familiaux de thrombose ;
  • Antécédents de syndrome post-thrombotique ;
  • Sensation de lourdeur, de douleur ou d’enflure dans les jambes ;
  • Les femmes enceintes, en raison de perturbations physiques qui surviennent pendant la grossesse ;
  • Périodes de récupération après certaines interventions chirurgicales, surtout lorsqu’il est nécessaire de s’asseoir ou de s’allonger longtemps.

De plus, les bas de contention peuvent être indiqués dans des situations plus simples, comme les longs trajets, car ils ne peuvent être utilisés que pour prévenir l’apparition de certains problèmes, comme la thrombose. En plus de porter des bas, il est très important d’assurer l’hydratation tout au long de la journée et de bouger régulièrement vos bras et vos jambes, afin de faciliter la circulation sanguine.

En outre, il faut porter des bas de contention comme prescrit :

  • mettez-les le matin et portez-les toute la journée jusqu’au coucher ;
  • ou portez-les toute la journée et la nuit.

Si vous oubliez de les mettre, vos jambes pourraient gonfler, ce qui rendrait difficile ou impossible de remettre vos bas.

Si vos jambes sont enflées, vous devez prendre des mesures pour réduire l’enflure, comme vous allonger les pieds surélevés ou porter des bandages compressifs la nuit.

Contactez votre professionnel de la santé si l’enflure persiste au-delà de quelques jours ou pour discuter d’autres alternatives, au cas où vous auriez du mal à porter des bas de contention.

 

Quand ne pas utiliser les bas de contentions ?

Malgré tous ses avantages, les bas de contention ne doivent être utilisés que sous indication médicale. Dans plusieurs situations, les bas de contentions peuvent ne pas être recommandées. Entre autres situations, il y a :

  • Ischémie ;
  • Insuffisance cardiaque incontrôlée ;
  • Infections ou blessures dans les jambes ou dans les parties couvertes de bas ;
  • Infections cutanées.